JEUX ET FIGURINES, LES PRETORIENS

jeux et figurines de Coulaines et Les prétoriens duMans. asso. de jeux et figurine futuristes, fantastique, historique et jeux de cartes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 partie de LotHS du 13/06 (version romancée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
guian

avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: partie de LotHS du 13/06 (version romancée)   Ven 19 Juin - 20:54

Salut à tous

Désolé pour l'attente, ça a pris plus de temps que prévu pour moi de faire ma petite histoire Rolling Eyes

Octobre 1789, au large des côtes bretonnes

Le royaume de France a plongé dans une révolte populaire et le chaos. Le petit peuple a pris les armes pour s’arracher au clergé et à l’aristocratie par la force et le pillage. Quoi de mieux qu’un pays ravagé par les conflits entre royalistes et révolutionnaires pour faire main basse sur les objets de valeurs des uns comme des autres… surtout les premiers car ils ont plus de richesses que les seconds. Voilà ce que pensaient le capitaine Cuttymonkey et l’équipage du Hungry Cherry, un brigantin de huit canons. Sachant que de nombreuses personnes de la haute société commençaient à fuir le pays par la mer avec biens et richesses pour rejoindre les Etats-Unis, son instinct l’avait convaincu qu’il pourrait bien trouver quelques navires marchands au large de la Bretagne transportant ses personnes de valeurs.

Cela faisait maintenant trois jours qu’ils voguaient entre Portsmouth et Saint-Malo, principal port de fuite en Bretagne, dans l’espoir d’intercepter une proie potentielle. N’en pouvant plus d’attendre plus longtemps, le capitaine et son équipage décidèrent de se rapprocher des côtes françaises en espérant avoir plus de chance, tout en prenant soin d’éviter les petites îles piégeuses qui pullulaient dans la région. Il ne fallut pas attendre longtemps pour que la vigie signale des voiles à proximité d’une île.
_ Voiles sur bâbord avant capitaine ! hurla la vigie à travers le vent.
_ Monsieur Lamouche ?
_ Je confirme capitaine ! Il s’agit d’un sloop portant le noir et un cotre blanc visiblement militaire vu qu’ils livrent bataille, décrit le second en regardant la scène à l’aide de sa longue vue.
_ Fichtre ! Nous avons de la concurrence messieurs. Laissons ces gens s’étriper. Nous avons plus intéressant à faire. A la hune tas de canaille !
_ Capitaine, si vous voulez mon avis, nous pourrions nous joindre à la fête… en prenant quelques précautions.
_ Tiens donc ! Et qu’est-ce que t’y trouveras ci-là ? Du plomb ? la corde ? ou peut-être bien les deux ? Alors au large de ces drôles-là.
_ Capitaine, les hommes réclament ce que vous leur avez promis, rappela du tac au tac Lamouche, qui sait, le sloop a peut-être les cales bien remplis… Au pire les sangs bleu ont du matos pour le combat et avec de la chance, nous pourrions l’utiliser comme appât pour nos prochaines prises…
_ Pardieu ! C’est pas idiot Lamouche, admit le capitaine après une brève réflexion, mais garde-toi d’avoir tort face à telle entreprise. Tu es aussi malin que cupide. On va les laisser s’entretuer avant de les achever. La barre à bâbord toute sur ces gars-là et branle-bas messieurs !!!

A ces mots, la cloche sonna en trombe et les hommes d’équipages sortirent de partout en portant ou attrapant au passage sabre, pistolet, mousquet, grappin et autres engins de combat. Tout en avançant au près vers la bataille, Cuttymonkey et Lamouche scrutaient les deux navires à la longue-vue. Toutefois, les choses n’allaient pas comme le voulait le capitaine : son éternel sentiment de ne pas avoir les bonnes cartes en main. De plus, le sloop ne semblait pas très enclin à livrer combat avec le cotre, bien plus agressif, alors qu’il était mieux armé. Soudain, Cuttymonkey vit des pirates du sloop sur l’île, visiblement en train de chercher quelque chose dans la rocaille. Il ne mit pas longtemps à comprendre les événements. Le cotre royaliste avait certainement cherché à dissimuler quelques trésors en vue de financer une armée pour contrer ceux qu’on appelait désormais les bonnets rouges. Mais le sloop avait du les surprendre et n’eurent d’autres choix que de combattre. L’idéal était de faire couler les deux navires avant que l’un d’eux n’embarque le potentiel trésor. Il serait toujours possible de négocier avec ceux resté sur l’île.
_ Capitaine ! Si vous voulez mon avis, il serait particulièrement rusé de leur prendre le trésor pendant qu’ils combattent avant même qu’ils ne comprennent ce qu’il se passe. On pourrait être gagnant sous tirer un seul coup de feu, proposa le second.
_ Hors de question monsieur Lamouche, même si nous serons dans le vent pour repartir, le sloop peut nous rattraper et je ne donne pas cher de nos vies si les bleuets nous abordent. Alors on reste sur le plan initial.
_ Capitaine, le destin nous tend une aubaine. Il serait dommage de ne pas la saisir…
_ Tu oublis ta place second ! répliqua Cuttymonkey, il serait encore plus dommage que ton aubaine devienne enfer.
_ Vous êtes un pleutre ! Je conchie la hiérarchie et de bons gars sont déjà prêt à me suivre avec ou sans vous.
_ Tu en répondras Lamouche, sois en sûr ! Arrange-toi pour revenir en vie histoire que je puisse t’égorger pour faire un exemple aux autres et tu verras si je suis un pleutre.

Une fois arrivée à proximité de celle-ci, le second ordonna de mettre en panne et de jeter la chaloupe à la mer pour rejoindre l’île à grand souque. Pendant ce temps-là le sloop et le cotre se séparaient pour contourner l’île… en ignorant le Hungry Cherry et son équipage. La situation plaisait de moins en moins au capitaine qui sentait qu’il avait perdu le contrôle de son équipage à cause de cet emmerdeur de second un peu trop tourne-cassaque à son goût. A peine arrivée sur l’île, Lamouche entraîna des hommes à sa suite pour aller attaquer leurs rivaux. Les premiers tintements d’acier s’entendirent au milieu du vent et du fracas des combats. C’est alors que Cuttymonkey vit des pirates adverses charger à bord du sloop un énorme coffre de l’autre côté de l’île. Il ne lui fallu pas longtemps pour réfléchir sur la meilleur façon de retourner la situation à son avantage. Il fallait contourner l’île et se mettre dans le vent et le sillage du sloop pour le gagner de vitesse et l’affronter. Avec de la chance, les bleuets du cotre l’intercepteraient avant lui et la partie serait alors gagné pour eux.
_ Holà les gars ! Amène la voile ! On repart récupérer la caisse que ces fourbes ont embarqué, hurla le capitaine, on contourne l’île à pleine vitesse et on ne lambine pas.
_ Mais capitaine, protesta un des hommes, on abandonne le second et les autres ?
_ Monsieur Lumère, mon second a pris l’initiative de ne pas écouter mes ordres. Et bien qu’il en assume les conséquences. Mais si vous voulez les rejoindre, je peux vous y aider, répondit Cuttymonkey en sortant le pistolet qu’il coinçait sous sa ceinture avant d’ajouter, je ferai de même pour tout ceux qui n’aurait pas encore compris qui est le capitaine.
Saleté de loqueteux frustrés ! A quoi cela sert une mutinerie si c’est pour remettre en question les décisions de celui que l’équipage a nommé nouveau capitaine ? Tout en hurlant les ordres au reste de l’équipage, Cuttymonkey surveillait les deux autres navires. Par chance, le capitaine du cotre semblait du genre audacieux, voire tête brûlée vu qu’il jeta son navire sur le travers du sloop. Il jeta un bref coup d’œil sur l’île pour constater que son second avait été tué et que son groupe n’avait plus que deux survivants qui étaient désormais réduit à l’état de spectateur. En voilà qui vont avoir l’air fin pour le partage du butin. Il reporta son attention sur les deux navires où les combats d’abordages faisaient rage. Avec cette houle, c’était de la folie de mener l’abordage. Mais il n’avait plus guère le choix, car il remarqua que les pirates commençaient à prendre le dessus.
_ Canonniers ! Prêt à lâcher l’enfer sur ces vautours ? hurla le capitaine qui dégainait son sabre, une seule bordée et on part à l’abordage, grenade en tête… Tiens bon les gars !… Feu !!!
Les bouches à feu libérèrent leurs boulets contre la coque du sloop dans un nuage de fumée et d’éclat de bois. Alors que l’équipage lançait grappins, grenades et mitrailles à l’assaut du pont ennemi, Cuttymonkey attrapa le timonier pour lui dire :
_ Va à la sainte barbe et prépares-y de quoi mettre le feu au navire.
_ Mais capitaine… et le navire ?
_ Soit on gagne et récupère le cotre avant que ça pète ou bien on meurt tous en faisant en sorte que ni le trésor ni ses rats ne s’en sortent.
Malgré son regard horrifié, le timonier hocha la tête et partis exécuter les ordres. Cuttymonkey reporta alors toute son attention sur l’abordage. Il sauta par-dessus le bastingage en hurlant, suivi par d’autres. Arrivé sur le pont au milieu de la fumée, un homme le manqua de peu avec son mousquet tandis qu’un second se jeta sur lui avec une hache. Il abattit l’homme à la hache d’un coup de pistolet et tailla le second avec son sabre. Malheureusement, passé l’effet de surprise, l’ennemi avait repris du poil de la bête et contre-attaquait. Pire, ils s’étaient rendu maîtres du cotre et remontaient sur leur navire pour y expulser les nouveaux-arrivants. La situation se retourna totalement et Cuttymonkey se retrouva bien vite isolé, aux prises avec le capitaine adverse et deux de ses sbires. Le désespoir et l’épuisement commençaient à le gagner lorsque le Hungry Cherry explosa. Le souffle de l’explosion le fit voler dans les cordages avant de tomber à l’eau. Il parvint à s’accrocher par miracle à un morceau de débris suffisamment gros pour supporter son poids. Avec l’épuisement et le souffle coupé, sa vue se brouilla et il perdit connaissance.

Cuttymonkey repris connaissance dans la couchette d’une cabine forte encombrée d’objets. Il sut d’instinct qu’il se trouvait à bord d’un bateau au tangage qu’il faisait. Les pirates concurrents l’avaient-ils recueillit après la bataille ? Peu probable après le coup du Hungry Cherry. Un homme avec des petites moustaches se trouvaient à son chevet en train de lire. Il remarqua l’éveil de son hôte au bout d’un court moment.
_ Capitaine ! Notre rescapé a repris connaissance, dit-il comme s’il s’agissait d’une banalité, puis il se remit à lire, l’air de rien.
Une silhouette se leva nonchalamment de sa chaise à l’autre bout de la pièce pour marché d’un pas qui semblait peu sûr vers Cuttymonkey. Ce dernier ne sut si le délire le prenait ou s’il rêvait. Le capitaine était vêtu d’une étrange façon et totalement débraillé. Un visage bien jeune pour être capitaine et mal rasé. Ses yeux étaient cachés derrière une tignasse confuse de cheveux bruns qu’il avait essayé de rabattre en arrière pour faire une tresse… sans grand résultat. Ses vêtements étaient un étrange rassemblement d’uniformes de la marine française, anglaise, prussienne et d’autres, tous biens usés. Son allure générale et son aura ne vous donnait nullement l’impression d’être un capitaine de navire.
_ Salut garçon ! Tu reviens de loin tu sais ? On t’a retrouvé seul au milieu de la houle et de ses fichus îles bretonnes. Laisse-moi me présenter : je suis Nick dit le Drôle, capitaine de la corvette l’Insolente arborant le pavillon noir, déclara le capitaine d’une voix enthousiaste.
_ Nick… Le Drôle, répéta Cuttymonkey en articulant chaque syllabe
Le capitaine rit alors en s’en tenir les côtes. L’homme à côté de lui se contenta de sourire en montant les yeux au ciel.
_ Nique le Drôle ! Il ne manque pas d’humour et d’insolence ce ci-devant. J’ai décidé de te faire membre de mon équipage. Qu’en dis-tu ?

pirat A vos plumes les gars ! Wink Et à la prochaine... en septembre Razz
Revenir en haut Aller en bas
Greenwar

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 18
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: partie de LotHS du 13/06 (version romancée)   Sam 20 Juin - 23:36

Ah ah super ce récit ! Un nouveau capitaine ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
guian

avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 27/02/2015

MessageSujet: Re: partie de LotHS du 13/06 (version romancée)   Dim 21 Juin - 9:11

ah tu le connaissais pas ?... Remarque, il ne doit y avoir que Maël qui s'en souvient.Rolling Eyes
En tout cas, ton islandais va avoir de la concurrence au sabre Twisted Evil
Revenir en haut Aller en bas
Greenwar

avatar

Messages : 265
Date d'inscription : 23/02/2015
Age : 18
Localisation : Sarthe

MessageSujet: Re: partie de LotHS du 13/06 (version romancée)   Dim 21 Juin - 14:56

Ah tu sait moi ma mémoire... silent
Revenir en haut Aller en bas
Maël

avatar

Messages : 26
Date d'inscription : 20/05/2015

MessageSujet: Re: partie de LotHS du 13/06 (version romancée)   Mar 23 Juin - 11:46

Personnellement, je ne connais qu'un Nick Tamère qui vit en Amérique qui se ballade avec ce nom abhorrée qu'est Manchot... Enfin ! Tu connaîtra bientôt la véritable puissaaance de la Marine Royale Française ! Twisted Evil (Comment ça la Révolution ? Je vais faire comme Louis XVI qui "aurait" noté dans son agenda : RIEN.). En tout cas, histoire agréable à lire ^^.

Je vais avoir un peu de retard pour poster mon récit, un peu de patience donc ^^"...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: partie de LotHS du 13/06 (version romancée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
partie de LotHS du 13/06 (version romancée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie d'agricola solo
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi
» Installation version numérique DISQUE6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
JEUX ET FIGURINES, LES PRETORIENS :: LES CLUBS :: NOUVELLES DU FRONT (rapports de batailles)-
Sauter vers: